Travaux du Ring : quel impact pour Kraainem ?

Une soirée d’information des citoyens à été organisée le 25 avril 2019, à la Commune de Kraainem, par De Werkvennootschap (DW), l’organisation en charge de coordonner les travaux du ring et autres projets visant à améliorer la qualité de vie pour les riverains du Ring.

La soirée a attiré plus de 60 Kraainemois et était organisée en deux parties :

  • D’abord de 18h00 à 19h30, pour la partie Est du Ring de Bruxelles, où les alternatives à l’étude pour le réaménagement des grands carrefours ont été discutées
  • Puis de 19h30 à 21h00, pour la partie Nord du Ring de Bruxelles, où les études ont bien avancé et certains projets ont déjà démarré.

Après quelques mots de bienvenue par le nouveau bourgmestre, Bertrand Waucquez, et le nouvel échevin de la mobilité, Pierre Simon, les collaborateurs de DW se sont succédés dans une présentation relative à la partie Est en quatre parties :

  • D’abord les résultats de la première phase de l’enquête qui visait à recueillir des informations sur les moyens de transport sont utilisés, à quels endroits nous rencontrons certaines difficultés sur la route, et sur les moyens que nous percevons pour améliorer votre cadre de vie.
  • Ensuite les concepts  retenus pour les solutions à mettre en œuvre : améliorer les pistes cyclables (vers ou à partir du centre de Bruxelles, mais surtout circulaires), améliorer les chemins et traversées pour les piétons, améliorer l’offre de transports en commun, augmenter l’intégration écologique (le ring et les autoroutes ont coupé la forêt en plusieurs parties et il faudrait rétablir la continuité pour la faune), améliorer la sécurité et la fluidité du trafic routier en séparant autant que faire se peut les flux de transit des flux locaux.
  • Puis les alternatives concrètes pour le réaménagement des carrefours importants (Quatre-Bras, Leonard, Groenendael, Jesus-Eik).
  • Enfin le planning général et les étapes à venir :  DW compte publier l’avant-projet complet en mai 2019. Il y aura ensuite une étude de mobilité et des simulations.

Une séance de questions-réponses a ensuite eu lieu :

  • La plus grande partie du trafic routier est constituée de camions qui transitent par Bruxelles via le Ring : quelle sont les solutions proposées par DW pour réduire ce trafic de transit ? DW répond qu’elle ne peut pas influencer ce trafic de transit mais que dans la partie Nord un réaménagement du Ring est prévu justement pour séparer le trafic de transit du trafic local, ce qui permet de réduire les risques d’accident et la formation de files.
  • Pourquoi DW ne propose pas des parkings permettant plus de transferts entre la voiture et le vélo ? DW répond que des parkings P+R sont en effet prévus mais réfléchira en effet à cette proposition : le but de ces soirées est justement de récolter des propositions écrites afin de ne rien perdre.
  • Pourquoi les pistes cyclables sont-elles aménagées le long des autoroutes alors que c’est là que se trouve le plus de pollution ? DW répond qu’elle essaye justement d’augmenter les pistes quand c’est possible, comme par exemple à Groenendael.

Après le débat, de grands plans sont déposés sur les tables et il est possible de discuter avec les collaborateurs de DW et de déposer des suggestions par écrit.

La deuxième partie de la soirée a commencé par la projection d’une vidéo expliquant le projet Nord :

  • Les consultations ont eu lieu en 2017 et 2018 (consultations des citoyens, des parties intéressées et des administrations locales).
  • Plusieurs études ont déjà été réalisées afin d’identifier les problèmes et fixer des objectifs.
  • Certains travaux ont déjà commencé, comme par exemple la piste cyclable F202 qui relie Zaventem à WSL en passant par Kraainem, ou le Ringtrambus sur Grimbergen et Vilvoorde.
  • Sur le plan conceptuel, trois alternatives sont expliquées pour séparer le trafic de transit du trafic local : le système « parallèle » (une autoroute pour le trafic de transit et une autoroute pour le trafic local), le système « latéral » (une autoroute pour le trafic de transit et des routes locales pour le trafic local), les options « light » (des aménagements peu coûteux qui ré-utilisent l’infrastructure existante).

Après la vidéo, de grands plans sont déposés sur les tables et il est possible de discuter avec les collaborateurs de DW et de déposer des suggestions par écrit.

L’impact du projet Ring Nord sur Kraainem n’est pas facile à appréhender car il existe plusieurs alternatives au réaménagement de l’échangeur Ring-E40, du tronçon Woluwe-Saint-Etienne – Zaventem et des nombreuses entrées-sorties. DW est sur le point d’effectuer l’analyse d’impact pour toutes les options et, après avoir choisi la meilleure option, la soumettra aux autorités compétentes pour approbation. Ce n’est qu’après cette approbation que les travaux pourront réellement commencer. Par contre, certains projets, plus autonomes, peuvent déjà commencer, comme par exemple certaines pistes cyclables ou certains projets de nouvelles lignes de bus ou de tram.

En résumé, une soirée vraiment intéressante et une série de projets qui demanderont un suivi, et au sujet desquels Kraainem-Unie ne manquera pas de vous informer !

En attendant, si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez consulter le site web de De Werkvennootschap

De plus, vous pouvez encore influencer les études côté Est en participant à l’enquête

Enfin, si vous voulez passer un message à l’administration communale, vous pouvez le faire via le fonctionnaire de la mobilité Rudy Van der Elst rudy.vanderelst@kraainem.be  ou Pierre Simon, échevin de la mobilité psimon@telenet.be.  

Dans l’équipe de Kraainem-Unie, sont à votre disposition :  Vinciane De Meutter-Cardinael (conseillère communale) vinciane.cardinael@skynet.be et Patrizio Grillo (coordinateur mobilité) patriziogrillo@skynet.be