Que s’est-il dit lors du dernier conseil communal ?

Vivaqua

La décision la plus importante de ce conseil communal fut le choix pour Kraainem d’une nouvelle société pour l’approvisionnement en eau : “De Watergroep”.  Notre commune dispose d’un réseau de 87 km de conduites d’eau et nous consommons annuellement près de 580.000 m3 d’eau.

Pour rappel, pourquoi avons-nous quitté la société Vivaqua ? Parce que cette intercommunale bruxelloise avait absorbé Hydrobru, une autre intercommunale, dont les comptes étaient dans le rouge avec des dettes importantes… une opportunité pour les communautés flamandes de la périphérie de se séparer de Vivaqua de façon élégante. Si le conseil communal n’avait pas pris cette décision, très activement soutenue par Kraainem-Unie, cela aurait eu comme impact une augmentation substantielle de la facture d’eau pour tous les consommateurs Kraainemois.

Fluxys

Dans la salle du conseil communal ce mardi, on pouvait retrouver un public nombreux venu des environs de la rue Alfons Lenaerts. A 50 mètres de leur maison, Fluxys a commencé la construction d’une station de décompression du gaz, alors même que le recours lancé par la commune est en cours. L’échevine de l’environnement (Elisabeth de Foestraets) a fait de son mieux pour convaincre que le Collège défend les intérêts des riverains, mais à la question de Marie-France Constant (Kraainem-Unie) de savoir pourquoi le Collège avait alors donné les autorisations initiales en 2016, Madame de Foestraets n’a pas su donner de réponse. « C’était alors la responsabilité de l’échevin de l’urbanisme » (Arnold d’Oreye de Lantremange), dit-elle, mais ce dernier avait malheureusement quitté la salle. Ceci provoqua un rire ironique généralisé et un applaudissement unanime du conseil et du public. Les habitants des environs de la rue Lenaerts sont donc repartis aussi inquiets au sujet de leur maison qu’à leur arrivée.

Pikdorenveld

Johan Forton (Kraainem-Unie) propose de s’attaquer à l’opacité administrative des plans de destination et mobilité qui concernent les zones vertes de la commune. Des rumeurs circulent quant à d’éventuels plans immobiliers pour le terrain agricole situé en face des supermarchés sur l’avenue de Wezembeek (appelé Pikdorenveld). Il propose une enquête de voisinage pour demander aux riverains ce qu’ils souhaitent : zone agricole, commerciale ou résidentielle ? Pour l’échevin Joris, ceci est impossible. Pour lui, tout est inscrit dans les procédures de la région flamande. La proposition d’envoyer un courrier avec quelques simples questions aux riverains n’a donc pas été retenue. Consulter les habitants avant la prise d’une décision? Tout simplement inimaginable pour nos responsables politiques actuels.

Hoeve van Deuren

Les plans obscurs de vente d’un bâtiment communal à caractère social à un promoteur immobilier (la « Hoeve van Deuren » sur l’avenue Dezangré) semblent oubliés. Le bâtiment va être vendu au CPAS.  En collaboration avec la société de logement social “Elk Zijn Huis”, le CPAS donnera une utilisation sociale (encore à préciser) au bâtiment. Kraainem-Unie s’est battue pour que ce patrimoine conserve sa vocation sociale initialement prévue et ne devienne pas un nouveau projet immobilier dans la commune !  Nous continuerons à suivre ce dossier.