Les points forts du conseil communal du 27 septembre 2022

Le premier point est une information importante pour la gestion du budget communal. L’administration communale s’est dotée d’un nouvel outil de gestion : Pepperflow, qui permet de suivre tous les projets communaux au niveau financier dans le cadre du plan. Le dernier rapport du directeur financier vient d’ailleurs en partie de Pepperflow. Pour le moment le système est testé par les services et dans une prochaine phase le système sera utilisé par le collège. Ensuite une évaluation permettra de voir s’il est opportun de l’étendre aux mandataires également. Cet outil offre une meilleure visibilité sur les projets en cours et un meilleur suivi. Ce qui est clairement plus transparent pour les mandataires.

Un ajustement du plan pluriannuel est voté à l’unanimité concernant la fabrique d’église de Saint-Dominique, qui permet entre autres de pouvoir intervenir dans des travaux d’élimination de l’amiante dans les toits des locaux de Saint-Dominique.

Dans le cadre de la campagne de recrutement de nouveau personnel au sein de l’administration communale, un point nécessaire a été voté pour réduire l’exigence du diplôme (au niveau de la qualité et de l’expérience) afin d’offrir plus de flexibilité dans la sélection des candidats.

Les réunions du conseil communal et les commissions se déroulent actuellement en présentiel. La majorité PK-KU avait demandé au gouverneur de pouvoir utiliser un modèle hybride dans certaines conditions, par exemple lorsqu’une personne ne peut pas physiquement assister au Conseil communal pour des raisons de santé. Cette demande n’a pas été acceptée, et le règlement d’ordre intérieur est adapté sur base d’un texte standard proposé par la VVSG.

Ensuite, on passe au vote d’un point très important qui va régler un problème de longue date dans notre commune concernant les déchets ménagers. Suite aux nombreux sacs poubelles éventrés le jour des collectes de déchets, on envisage d’appliquer la même solution qu’à Woluwe-Saint-Pierre. Notre commune voisine a en effet récemment introduit l’obligation d’utiliser des poubelles en dur. Leur feedback est très positif, et surtout les rues plus propres. Le conseil communal décide d’imposer les contenants en dur également sur l’ensemble du territoire de la commune de Kraainem. Interza va se charger de la campagne de sensibilisation.

A la demande du conseiller communal Carel Edwards (Kraainem-Unie), un point est reporté, concernant l’augmentation de coûts concernant la tarification des parkings. Il ne s’agit que des coûts concernant les procédures de rappel, mais nous sommes dans une situation de crise, ou pas mal de gens ont du mal à payer leurs factures, Carel Edwards estime que cette augmentation n’est pas nécessaire pour le moment et ne comprend pas l’urgence de le faire maintenant. Françoise Devleeschouwer (DéFi) rajoute que les commerçants ont besoin que leur clientèle puisse encore venir en voiture et se garer devant chez eux. Le bourgmestre Bertrand Waucquez est également d’accord avec ces arguments. Le point ayant été discuté également au collège, il demande qu’une explication sur la motivation du report du vote et une demande d’évaluation des conséquences soient communiqués à notre partenaire City-Parking.

Un autre point suscite des discussions. Le conseil communal doit voter une garantie réglementaire pour la construction de nouvelles maisons et les modifications importantes apportées à des maisons et bâtiments existants sur des propriétés privées. La garantie est de 700 euros par entité avec un max de 4200 euros pour les appartements. L’état des lieux doit être établi par l’entrepreneur avant le début du chantier.

Et pour terminer, les questions spontanées venant de l’opposition sont toujours formulées par l’intermédiaire d’Alain Van Herck. Sa première demande concerne le coût de l’énergie et les différentes propositions que l’administration communale pourraient envisager. Avant même de formuler sa question, le président du conseil communal Luc Timmermans (PK) l’arrête dans son élan car sa formulation ressemble à des propositions et non des questions. Il veut éviter de créer des précédents pour les questions suivantes. La commune n’a d’ailleurs pas attendu les suggestions de Mr Van Herck et a déjà pris les devants en mettant en place toute une série de mesures.

Un problème concernant la disponibilité des informations en français auprès de Fluvius n’est toujours pas réglé. La solution intermédiaire avec des traductions automatiques ne fonctionne en effet pas très bien. Marie-France Constant, échevine de la communication (Kraainem-Unie) annonce que le nouveau site de demande prime « Mijnverbouwpremie » sera bientôt bilingue. Affaire à suivre donc.

Carel Edwards, en tant que président du mouvement citoyen Kraainem-Unie soulève un point concernant les fêtes de septembre. Rien à dire sur l’organisation et sur l’énorme succès. Il y a eu plein de retours positifs de la population très présente. Le point moins positif est un post sur Facebook de DéFi/MR/Indépendant se targuant d’être les organisateurs de l’événement. Or il ne s’agit pas d’un événement politique, mais d’une fête subventionnée par des subsides communaux.

Dans le même registre, Guillaume Von Wintersdorff (PK), pointe un article sur le site de DéFi/MR/Indépendant se targuant d’être à l’origine du projet de rénovation de la Hoeve van Deuren. Or ce projet est sur la table depuis la législation précédente et a été initié à l’époque par Chantal Ochelen, qui a été 18 ans présidente du CPAS. Il était important de rétablir la vérité !

Et pour terminer Bruno Vandersteen (MR) interpelle également le collège concernant la problématique des trottinettes électriques. En effet il y a en a de plus en plus et la commune devrait réagir vu les nuisances occasionnées. Le bourgmestre répond que le dossier est à l’étude, et que la commune pourra probablement s’inspirer de solutions utilisées dans la commune voisine de Woluwe-Saint-Lambert par exemple. Bruno Vandersteen propose une idée à évaluer en commission, qui serait le ramassage des trottinettes par les services. Le bourgmestre répond que c’est une des pistes envisagées, mais que si les services de la commune sont sollicités pour cela, ils vont devoir laisser tomber d’autres choses.

Prochain conseil communal : 25 octobre 2022 à 19h

Recevoir notre newsletter