Les points forts du conseil communal du 25 octobre 2022

Le conseil communal commence par un certain nombre de points d’ordre administratif :

  • L’extension du montant de la délégation de pouvoir du Conseil Communal au Collège des Bourgmestre et Echevins de 30.000 à 140.000 EUR. Cette demande concerne uniquement les investissements qui ne sont pas repris comme « prioritaires », c’est-à-dire non-inscrits nominativement dans le plan pluriannuel. Le but est de travailler plus vite et plus efficacement, dans certains cas. Exemple : le service technique a besoin rapidement d’un nouveau véhicule. En ce qui concerne les dépenses d’exploitation ou d’investissement inscrites nominativement et reprises comme prioritaires dans le plan pluriannuel, il n’y aurait plus de montant maximal. N’obtenant pas de majorité, le point, mis à l’ordre du jour à la demande du directeur financier de la commune, n’est pas approuvé et le montant de 30.000 EUR reste d’actualité.
  • La prise de connaissance de l’agenda de l’assemblée générale d’Iverlek.
  • Une adaptation de l’accord de collaboration avec l’Ordre de Malte dans le cadre de l’accueil de réfugiés Ukrainiens au cloître de la Visitation : les circonstances ont changé par rapport au début de la crise vu certaines modifications dans les subsides accordés entre autres par la Région flamande. La contribution financière nette de la commune reste inchangée et se monte à 60.000 euros. Après les questions d’Alain van Herck (DéFi) par rapport aux justifications apportées par l’Ordre Malte sur l’utilisation des subsides, le point est voté.
  • Le règlement d’ordre intérieur et le règlement des subsides du Conseil Culturel Francophone, obligation apparue dans le cadre du règlement des subsides aux associations Kraainemoises, sont approuvés à l’unanimité.

Le conseil communal vote ensuite un (nouveau) règlement de subsides pour l’élimination de l’amiante potentiellement présent dans des matériaux de construction (toit, façade…). Ce règlement, attendu par de nombreux Kraainemois, leur permettra de bénéficier de primes pouvant aller jusqu’à 90% du coût du traitement de l’amiante lors des travaux, avec un montant maximum de 2.000 (maison) ou 3.000 euros (immeuble à appartements). Il s’adresse à ce stade aux particuliers pour pouvoir démarrer, mais pourrait être étendu à d’autres bénéficiaires par la suite. Le point est voté par la majorité, l’opposition s’abstient.

La commune achète – à deux propriétaires privés – une parcelle de terrain à l’arrière de la Hoeve van Deuren et contre le parking de l’Agora. Ceci permettra d’agrandir le terrain mis à disposition des scouts de Saint-Pancrace.

Le conseil communal vote une motion commune majorité-opposition pour manifester le soutien du conseil communal à l’initiative de Bond Beter Leefmilieu, regroupant 13 associations de riverains des environs de l’aéroport en Région Flamande. La motion soutient les quatre revendications suivantes :

  • Une interdiction des vols de nuit
  • Un plafonnement du nombre total de mouvements
  • L’introduction d’une zone à faible émission dans l’air
  • L’introduction d’une norme de bruit et de fréquence, pour moins de nuisances sonores au sol

Le conseil communal écoute ensuite les questions des conseillers communaux aux échevins compétents.

Alain van Herck (DéFi) pose la question de l’existence d’un plan d’action pour l’installation de bornes de recharge pour les voitures électriques. L’échevine de la transition écologique Marie-France Constant (Kraainem-Unie) répond que les services ont déjà identifié une vingtaine d’endroits dans la commune où des bornes pourraient être installées. Actuellement, les vérifications techniques par rapport à la puissance du courant nécessaire sont en cours. Elle précise aussi que cette installation ne coûtera rien à la commune, elle sera totalement prise en charge par l’autorité de tutelle.

Concernant l’éclairage public, Alain Van Herck souligne que la décision de le diminuer drastiquement entre 23h et 5h du matin [du dimanche soir au jeudi soir] suscite des inquiétudes auprès de nombreux habitants en matière de sécurité. Le bourgmestre Bertrand Waucquez (Kraainem-Unie) confirme l’importance de l’éclairage public pour la sécurité, surtout pour les usagers faibles, mais la décision a été prise suite à la demande d’autres communes avec lesquelles les réseaux sont partagés, donc interdépendants. Il mentionne que les économies en matière coûts d’électricité sont conséquentes.

L’échevin de la mobilité Johan Forton (Kraainem-Unie) donne des nouvelles du dossier de la coupure potentielle du Boulevard de la Woluwe ne rendant plus possible l’accès au Ring : à ce stade-ci des informations reçues de la Région Flamande, le boulevard resterait ouvert avec une bande de circulation dans les deux sens. Il s’agit d’une information non encore confirmée.

Les résultats de l’enquête « zone 30 à Kraainem » sont communiqués : 1/3 des répondants s’est prononcée en sa faveur et 2/3 en sa défaveur.

Par l’intermédiaire d’Alain van Herck, Pierre Simon (DéFi, absent au conseil) pose une série de questions liées au suivi et à l’avancement des travaux Avenue Baron d’Huart. Bien qu’il y ait déjà répondu plusieurs fois oralement, l’échevin des travaux publics Johan Forton (Kraainem-Unie) promet une nouvelle réponse détaillée par écrit.

La parole est ensuite prise par le conseiller Carel Edwards (Kraainem-Unie), qui interpelle l’échevine des sports Anne-Charlotte Sala sur la gestion chaotique des clubs (surtout les arts martiaux) au hall sportif, pendant et dans la période qui a suivi le confinement. La réponse écrite de l’échevine à sa question du mois passé n’apporte en effet aucun élément concret de réponse.

Il aborde aussi l’organisation des Fêtes de septembre par un comité de bénévoles, sous la coordination d’Alain Van Herck (DéFi). Subsidiées par la commune à hauteur de 3.500 EUR et bénéficiant de son soutien logistique avant et après l’événement, l’édition 2022 a été un grand succès. Malheureusement, ces fêtes furent « récupérées politiquement » le soir même lorsque des photos publiées sur les réseaux sociaux mentionnèrent « une organisation de la fraction politique DéFi-MR-ind ». La conseillère communale Vinciane Cardinael (Kraainem-Unie) rappelle que le règlement des subsides de la commune – discuté en commission des matières administratives dont le président est Alain Van Herck – interdit l’octroi de subsides à des associations ou à des fins liées à la politique.

Prochain conseil communal : 29 novembre 2022 à 19h

Recevoir notre newsletter