Les points forts du conseil communal du 20 décembre 2022

Le conseil communal débute avec l’approbation des comptes 2021 et le maintien des centimes additionnels communaux pour 2023 à 7,5% pour l’impôt des personnes physiques et 598 centimes pour le précompte immobilier, la période d’incertitude économique que nous connaissons actuellement ne permettant pas d’envisager sereinement des modifications.

Le conseil communal approuve ensuite la troisième adaptation de l’année du plan pluriannuel 2020-2025. Celle-ci est la conséquence, d’une part de la crise énergétique, et d’autre part de projets qui doivent être replanifiés. Le président de la commission Finances C. Marichal (MR) s’inquiète de l’évolution potentiellement inquiétante de la situation financière de la commune après 2025, et en particulier de la marge d’autofinancement qui doit rester positive. Il estime que si la tendance actuelle se poursuit, ce pourrait ne plus être le cas en 2028. Le bourgmestre rappelle que – comme expliqué à la commission Finances du 13 décembre 2022 – les services financiers appliquent une marge de sécurité très importante dans l’établissement des budgets. Des prévisions à l’horizon 2028 ont de toute façon peu de sens dans le monde actuel changeant très rapidement. Vu le nombre de postes vacants, il est d’ailleurs toujours possible de réduire la voilure au niveau des frais de personnel, ce qui fut le cas au début de l’été 2022. Il justifie également l’utilisation d’une partie des réserves financières de la commune qui est – très logiquement – la conséquence du choix de la majorité de réaliser (enfin) des investissements et entretiens d’infrastructure, entre autres, trop longtemps reportés par les législatures précédentes. Après discussions, le budget est voté majorité contre opposition.

Dans les points d’ordre administratif à relever, le conseil communal approuve une modification des statuts d’Iverlek (qui sera adoptée à l’assemblée générale du 22 décembre). Il apporte une précision en demandant au représentant de la commune à cette AG (André Ivanszky, Kraainem-Unie) de poser certaines questions – préalables et conditionnant un vote positif de la commune – concernant

  • la garantie que les trottoirs de la commune ne seront pas à nouveau ouverts dans le cadre du projet Tramontana [pose de fibre optique] si l’infrastructure récemment installée dans la commune peut être utilisée
  • l’existence (dans la construction Netco) d’une minorité de blocage pour Fluvius pour que certaines activités stratégiques pour la commune ne puissent être revendues à des tiers (privés)

L’opposition s’abstient sur ce point.

Le conseil confirme l’achat décidé par le Collège de 2 nouveaux serveurs informatiques (à la place d’un leasing). Il approuve des modifications aux règlements de location de l’Agora, permettant – entre autres – des tarifs intéressants pour des locations de longue durée ainsi qu’aux règlements des conseils culturels, sportifs et de la jeunesse, tant francophone que néerlandophone. S’ensuit l’approbation de la répartition des subsides pour ces mêmes conseils, pour les mouvements de jeunesse ainsi que pour d’autres associations Kraainemoises.

Le projet Street Art dessiné à embellir des murs, armoires de rue des impétrants et autres endroits publics de la commune entre dans sa phase concrète. Un prestataire a été choisi, et plusieurs associations et mouvements de jeunesse Kraainemois seront impliqués dans les décisions pour les différents sites. Pour l’opposition, ce projet est un « luxe inacceptable », et elle demande si le budget prévu (30.000 EUR) couvre l’ensemble des coûts. Pour l’échevin Johan Forton – au contraire – le projet a tout son sens dans l’embellissement de la commune, exactement au même titre que la décoration lumineuse de fin d’année ou la plantation de nouveaux arbres ou espaces verts, dont les budgets sont importants également. Le point est voté majorité contre opposition.

Le conseiller André Ivanszky (Kraainem-Unie) propose de remplacer les appellations Bas de Kraainem par Kraainem Nord et haut de Kraainem par Kraainem Sud. Certaines cartes géographiques sont en effet sources de confusion, ce qui pourrait avoir un impact sur les activités d’ Interza, de la Police et d’autres services. Le point est adopté et le conseil charge le Collège d’examiner les modalités pratiques de mise en œuvre avec les services.

Le conseil communal vote l’emplacement des containers à textile d’Interza. Celui prévu à l’église Saint-Dominique pose problème à l’échevine de Foestraets (MR) et de façon générale le conseil exprime une certaine inquiétude par rapport à des dépôts clandestins non conformes. L’échevin Johan Forton garantit un contrôle et entretien régulier des containers par Interza, qui devrait garder les nuisances à un niveau minimum.

Avant le début du conseil communal, un point avait été rajouté en urgence : la conseillère communale Nathalie Woitrin demande l’organisation par les services (en collaboration avec le bureau d’études en charge du projet Anteagroup) d’une soirée d’information en janvier 2023 « Plan d’aménagement spatial » sur les niveaux de construction. Cette information est en effet attendue avec impatience par certaines citoyens Kraainemois, toujours en attente de régularisation. Le point est voté à l’unanimité excepté le vote de V. Caprasse (DéFi) qui estime que cette situation, qui dure depuis des années, peut bien attendre encore un peu (sic).

Le bourgmestre revient sur le feed-back promis au conseiller Marichal à propos de la motion que ce dernier avait introduite au conseil communal de septembre concernant le survol de notre commune par les avions. Un aperçu des différentes réactions n’est pas encore disponible, mais ce n’est qu’une question de jours. Anne-Charlotte Sala (échevine, DéFi) s’excuse ensuite publiquement de l’insinuation qu’elle avait faite lors du conseil communal de novembre. Elle avait alors laissé entendre que Kraainem-Unie – à l’instar de ce que DéFi-MR avait fait pour les fêtes de septembre – récupérait politiquement (dans des publications sur les réseaux sociaux) certains événements subsidiés par la commune. Cette insinuation étant totalement non-fondée, Kraainem-Unie avait demandé à Anne-Charlotte Sala de présenter des excuses.

Carel Edwards revient une fois de plus sur l’entretien des arbres à l’avenue Reine Astrid, la réponse qu’il a reçue de l’échevine de Foestraets n’étant pas claire. Il a consulté des experts selon lesquels des arbres âgés doivent continuer à être peu à peu entretenus. L’élagage actuel ressemble à un massacre. Il demande ce qui va être fait pour améliorer cette situation. Les services ont préparé une réponse écrite.

Prochain conseil communal : 24 janvier 2023 à 19h

Recevoir notre newsletter