Le Brabant flamand s’engage pour le climat

Les communes travaillent ensemble à une politique climatique forte.

Plus que jamais, l’augmentation du nombre de périodes de canicule, sécheresse et inondations ainsi que leur intensité est clairement le signe d’un changement climatique. Le pouvoir public veut agir. Ces dernières années, la température sur terre a augmenté en moyenne de 0,2°C. Si cela continue de la sorte, l’augmentation de la température entre 2030 et 2052 dépassera les 1,5°C, selon l’IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change). Les conséquences seront très importantes et il faut absolument éviter un tel scénario.

Nous devons donc agir d’urgence. Les autorités locales disposent de leviers qui permettent de faire la différence, tant pour réduire les émissions de CO2 (atténuation) que pour nous adapter au changement de climat (adaptation).

Les communes s’engagent donc à :

1. Réduire les émissions de CO2, grâce à des économies d’énergie, en diminuant l’utilisation des combustibles fossiles, en favorisant l’utilisation des sources d’énergie renouvelable et en optant pour des technologies propres et efficaces.

2. Adoucir les effets du changement climatique, comme les canicules, sécheresses et inondations.

3. Impliquer tous les acteurs pertinents lors de la réalisation et la réalisation de la politique locale pour le climat.

4. Montrer elles-mêmes le bon exemple.

A cet égard, les communes s’engagent entre autres dans les domaines suivants :

  • Aménagement du territoire. Renforcer et veiller à la durabilité des espaces verts. Encourager à habiter, travailler et faire ses courses principalement dans les centres des villes et villages.
  • Bâtiments. Réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments communaux et encourager les habitants à construire/rénover de manière durable et à économiser l’énergie. Accélérer la rénovation des habitations dans la commune.
  • Mobilité. Une politique ambitieuse pour les voies lentes et pistes cyclables et développer le réseau de transport en commun afin de permettre aux habitants de laisser leur voiture de côté. Pour ceux qui se déplacent quand-même en voiture, promouvoir les véhicules électriques, à l’hydrogène ou une politique de mobilité partagée attractive.
  • Adaptation au climat. Plus de verdure, moins de béton et plus d’espace pour l’eau afin de contrer les effets attendus du changement climatique, comme les canicules, sécheresses et inondations, et en même temps renforcer la biodiversité dans la région.
  • Energies renouvelables. Les communes parient sur les sources d’énergie naturelles et inépuisables comme le soleil, le vent et les sources de chaleur (résiduelles) vertes.

 

Plus d’infos sur le site du Brabant flamand.