Compte-rendu du conseil communal du 23 octobre 2018

Il s’agit du premier conseil communal depuis les élections et les conseillers de la majorité habituellement de bonne humeur prennent place, la mine sombre.

Un point délicat est à l’ordre du jour. Il s’agit d’une question en rapport avec le personnel et sur laquelle le Collège n’a pas réussi à se mettre d’accord. Certains membres de la majorité demandent maintenant de traiter ce point en urgence. Luc Timmermans (Open) a cependant constaté que quasi aucun conseiller communal de la majorité n’a consulté ce dossier. S’ils ne se donnent pas cette peine, pourquoi est-ce si urgent ? Suite au vote, le point sera traité normalement (7 contre l’urgence, 6 pour, 3 abstentions).

Un certain nombre de points d’ordre administratif en rapport avec le recours à l’intérim en cas de maladie… sont réglés sans problème. S’ensuit une question plus délicate : l’organisation par la commune d’un drink de Nouvel An le dimanche 13 janvier 2019.

Pour la deuxième année consécutive, il n’y aura pas de marché de Noël à Kraainem, pour différentes raisons, mais le désaccord régnant au sein du Collège n’y est pas pour rien. Les services ont donc pris l’initiative de remplacer le marché de Noël par l’organisation d’un drink de Nouvel An gratuit pour tous les habitants de la commune. Coût : 6.250 EUR (coût du marché de Noël : 18.000 EUR). Mais le résultat des élections a ôté au Collège actuel toute envie de faire la fête et nous assistons à une tentative désespérée de torpiller le projet… La majorité n’étant pas au complet ce soir, le projet est donc accepté avec 11 voix pour et 9 contre.

Une longue série de points relatifs aux subsides, au personnel et autres affaires sont ensuite traités sans beaucoup de discussion. Mais vient alors le règlement à l’amiable de 60.000 EUR avec la firme Machiels Building Solutions. Ce dossier concerne une adjudication par le Collège en février 2017 pour le contrat de construction de la nouvelle salle PAT. Une faute aurait été commise et la société en question a porté l’affaire devant les tribunaux où elle a obtenu gain de cause. La commune devra payer les 60.000 EUR de dédommagement. Ceci donne une autre perspective aux coûts soit disant trop élevés du drink de Nouvel An. Le conseil communal prend acte.

Aménagement de l’autoroute vélo Tramlaan/E40 par De Werkvennootschap. Ceci fait partie de l’extension du réseau d’autoroutes vélo que la région est occupée à mettre en place. L’opposition demande s’il serait possible d’organiser une réunion d’information pour les riverains. L’échevin Joris est d’accord.

La réunion se termine avec les questions qui ont été ajoutées à l’ordre du jour. Pierre Simon (DéFI) voudrait savoir pourquoi les enfants de l’école francophone ne sont pas mentionnés sur l’invitation concernant les célébrations de novembre. La raison est que la commune n’a jamais reçu de réponse officielle de Diabolo quant à sa participation ou non, mais les enfants participeront bien à la cérémonie du souvenir au cimetière communal. Simon demande également pourquoi les conseillers communaux n’ont pas été invités lors de la visite du Roi au terrain de football. Apparemment, tout a été réglé par le palais royal et les services de sécurité. La présence de certains mandataires pose toutefois question, mais nous n’aurons pas d’autre réponse.

Johan Forton (Kraainem-Unie) demande une nouvelle fois d’organiser une commission « bien-être » autour de la question des migrants. La date du 26 novembre est retenue.

Forton a aussi une question concernant les travaux de démolition de la salle PAT. Ceux-ci ont débuté le 10 octobre. Le bâtiment a d’abord fait l’objet d’un arrosage pour limiter la poussière. L’amiante est ensuite retiré et stocké dans des conteneurs couverts. L’échevin O. Joris n’a pas sous la main la date exacte du début des travaux de construction, mais promet de la communiquer.

Concernant le réaménagement de la piste cyclable Avenue Reine Astrid (question de Bertrand Waucquez), le Collège a choisi l’option 3 : réparation avec bordure pour 369.932 EUR. Début des travaux vers février ou mars 2019 (après la période de gel).

Waucquez a aussi une question concernant le Pikdorenveld (permis de bâtir parcelle 96K5). Selon l’échevine De Vleeschouwer, l’autorisation a été définitivement refusée. La partie requérante pourrait aller en cassation, mais ce ne serait qu’une étape procédurale. Ce n’est pas encore clair s’ils vont entamer cette procédure. Selon elle, un RUP (Ruimtelijk Uitvoeringsplan) ne serait pas concluant, le terrain étant en effet classé comme terrain agricole. Pour Bertrand Waucquez, il existe pourtant un risque que le propriétaire aille en cassation. Un RUP aurait pu clarifier la situation. L’échevine déclare qu’il n’y a pour l’instant pas de projet de réalisation d’un RUP dans la commune car cela coûte de l’argent et peut durer des années. Waucquez explique alors le conseil de réaliser un RUP ne vient pas de lui, mais bien de l’employé à l’urbanisme de la Députation, selon laquelle un RUP serait une bonne chose.

Le dernier conseil communal de l’année (et de cette législature) aura lieu le 18 décembre.

Prochain conseil communal : 27 novembre