Désagréments olfactifs aux alentours des parcelles agricoles

Nous avons encore la chance de disposer à Kraainem d’espaces ouverts occupés par des terres agricoles. Les parcelles doivent être fertilisées afin d’assurer la croissance des cultures mises en place.

L’utilisation de matières fertilisantes est strictement réglée en Flandre. L’autorité compétente est la « Mestbank » , division de la VLM (Vlaamse Landmaatchapij), qui impose aux agriculteurs une limitation stricte des quantités épandues et définit clairement des périodes d’épandage afin de ne pas nuire à l’environnement.

Récemment vous avez pu constater la présence de tas blanchâtres, sur certaines parcelles, il s’agit en fait d’un amendement organique destiné à fertiliser les sols. Ce ne sont certainement pas des produits dangereux, ni chimiques comme le craignaient certains habitants du voisinage. Le produit en question est une boue d’épuration chaulée (stabilisée) issue de la production de gélatine. Son utilisation peut être considérée comme faisant partie d’une économie circulaire, recyclant donc des éléments fertilisants.

Les principales règles qui doivent être suivies par les agriculteurs sont :

  • La quantité stockée sur la parcelle ne peut excéder la dose réglementaire à épandre.
  • La distance par rapport aux maisons doit au minimum être de 100 m afin de minimiser les nuisances olfactives.
  • Le produit en question, doit être épandu pour le 15 septembre au plus tard afin de permettre la mise en place d’engrais verts.

Entre temps le produit a été épandu et incorporé par l’agriculteur, et les nuisances olfactives devraient s’estomper rapidement.