Compte rendu du conseil CPAS du 28 avril 2022

Enregistrement audio-visuel disponible sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=z-Rh5PFvNwU

Quelques points importants sont à l’ordre du jour de cette réunion :

1. Le deuxième pilier des pensions pour le personnel contractuel du CPAS

Dans le passé, Belfius et Ethias géraient ensemble ce deuxième pilier, qui a pour but d’atténuer les écarts entre les pensions allouées aux fonctionnaires et celles attribuées aux contractuels. Belfius et Ethias ont décidé de ne plus offrir ce service à la date du 31 décembre 2021. La VVSG (Vereniging voor Vlaamse steden en gemeenten) a cherché une solution de rechange et offre aux communes la possibilité de s’associer à Prolocus (une extension à l’échelle de la Flandre d’un fonds de pension anversois). Le service financier y est favorable, mais le coût pour la commune sera plus élevé qu’avant (environ 2.000€ par contractuel par an). Le CPAS se rallie à la proposition, déjà approuvée par le comité de concertation et le conseil communal.

Questions de Pro Kraainem et Kraainem-Unie :

  • – Gilbert Theunis (Pro Kraainem): qu’est-il advenu des cotisations versées dans le passé à Belfius/Ethias, comment ces fonds sont-ils gérés et dégagent-ils un certain bénéfice ? L’administration donnera une réponse écrite.
  • – Gilbert Theunis (Pro Kraainem) : les contractuels doivent-ils également contribuer à ce deuxième pilier ? La réponse est non, c’est la commune qui supporte intégralement le coût. Colette Storms (Kraainem-Unie) demande si c’est pareil dans toutes les communes, mais n’obtient pas de réponse.

Il faut ensuite voter pour désigner un représentant du CPAS à l’Assemblée générale de Prolocus. Le choix se porte sur Alain Van Herck (suppléante Catherine Danis – Khoudiacoff) (vote majorité DéFi /MR contre l’opposition PK-KU, qui avait ses propres candidats).

2. Adaptation du Règlement d’ordre intérieur du conseil CPAS : réunions digitales et hybrides

A partir du mois de mai 2022, le conseil se réunira à nouveau en présentiel, comme l’a décidé un arrêté du gouvernement flamand. Les réunions à distance (digitales, par Teams) ou les réunions hybrides (en présentiel + un ou plusieurs membres suivent à distance) ne pourront plus être décidées au moyen d’un simple arrêté du bourgmestre ; elles ne pourront avoir lieu que conformément aux règles nouvelles introduites dans le ROI.

Les services ont préparé un complément au ROI pour définir les conditions pour pouvoir organiser des réunions digitales et hybrides. PK-KU a introduit à l’avance quelques amendements. Le conseil commence par discuter de cet amendement que DéFI/MR rejette partiellement mais à la surprise générale, la Présidente réclame ensuite le report pur et simple de ce point de l’ordre du jour. Ce qui signifie concrètement qu’aucune réunion digitale ou hybride n’est plus possible au CPAS (contrairement au conseil communal où la majorité PK-KU a veillé à ce que cette possibilité existe). La Présidente (DéFI) déclare qu’elle préfère aborder ce sujet au bureau permanent (dont les délibérations sont confidentielles…).

Conclusion : Qui a peur des réunions digitales ou hybrides, qui s’accompagnent évidemment d’un enregistrement audio-visuel placé ensuite sur You Tube, à la disposition de la population ? La transparence nuirait-elle à quelqu’un ?

Les membres PK-KU sont très mécontents de la manière dont ce point a été expédié.

3. Questions et informations

  • Ingrid Leyman (Kraainem-Unie) demande à pouvoir faire une présentation de Logo Zenneland au prochain conseil.
  • Damien Filippi (Kraainem-Unie) remercie les services pour le travail accompli pour accueillir les Ukrainiens arrivés dans la commune (environ 110 personnes) et demande qu’un compte rendu précis soit fait lors du prochain conseil.
  • Nathalie Woitrin (Kraainem-Unie, conseil communal) a procuré un rapport de Wijkwerkers concernant le chômage et les demandeurs d’emploi à Kraainem.
Recevoir notre newsletter