Compte-rendu du conseil CPAS du 25 février 2021

Recevoir notre newsletter

Séance disponible sur YouTube

Un point est l’occasion d’un échange de vues assez vif. Il s’agit de définir la notion de “gestion journalière du personnel”. Le soin de faire cette définition (et d’énumérer ce que la directrice générale peut faire de manière autonome dans sa gestion du personnel) est une compétence du Conseil. Le point mis à l’ordre du jour consiste à demander au Conseil CPAS de déléguer cette compétence au Bureau Permanent. Un point analogue a été présenté deux jours plus tôt au Conseil communal, qui a accepté la délégation.

Les membres PK-KU se rebiffent toutefois, à la fois parce qu’il s’agit d’une des dernières compétences reconnues au Conseil CPAS (compétences qui ont fondu depuis le nouveau Decreet Lokaal Bestuur) et parce qu’aucune note explicative permettant de comprendre correctement les principes de ce qu’est la “gestion journalière du personnel” n’est jointe au dossier (contrairement au traitement du point au Conseil Communal où les conseillers avaient reçu copie de l’ancienne définition, votée par le Conseil Communal en 2012). Les mandataires PK-KU regrettent une fois de plus la volonté manifeste de la Présidente (DéFI) de les priver délibérément des informations nécessaires pour traiter les dossiers correctement et regrettent tout autant que DéFI-MR se limite à exiger de voter un chèque en blanc. Une demande de report – jusqu’à ce qu’un document informatif soit mis à la disposition des conseillers – est rejetée par la majorité DéFI-MR. L’approbation de la délégation est ensuite votée, toujours par la même majorité.

Le Conseil approuve plusieurs rapports et règlements :

  • le rapport annuel sur la médiation des dettes assurée par les services CPAS ;
  • la version initiale du règlement sur les subventions pour l’énergie, l’eau et les abonnements télévision-téléphone-internet accordées par le CPAS aux personnes en difficulté (car l’adaptation soumise au Conseil précédent s’est avérée inappropriée, comme l’avait signalé – mais en vain – Chantal Ochelen);
  • les moyens accordés au CPAS dans le cadre des mesures covid des différents niveaux de pouvoir.

Questions orales :

Colette Storms (KU) s’étonne de ne pas recevoir les comptes rendus des réunions du Comité de concertation Conseil Communal/Conseil CPAS, alors que le décret oblige à les fournir à tous les mandataires. La Présidente reconnaît non sans candeur qu’elle ne les reçoit pas non plus alors qu’elle en est membre depuis plus de deux ans (ce qui apparemment n’a jamais suscité chez elle la moindre question).

Ingrid Leyman (KU) attire l’attention sur l’information qui circule concernant la toxicité des masques Avrox distribués en début de pandémie par le fédéral et dans les pharmacies. On demande qu’une information soit publiée par la commune. Le bourgmestre signale que les masques distribués par la commune ne sont pas concernés étant donné la décision prudente d’éviter les masques avec nano-éléments.