Compte rendu du Conseil CPAS du 20 décembre 2022

Le Conseil prend connaissance des comptes pour l’année 2021.

Le Conseil prend connaissance des modifications au plan pluriannuel (partie CPAS) et décide à l’unanimité de les soumettre pour approbation au Conseil Communal (car le plan pluriannuel du CPAS est intégré à celui de la commune).

Commentaire : le revenu d’intégration sociale augmentera progressivement de 10% (étalement sur 4 ans) et le nombre de bénéficiaires va croissant. Les aides aux Ukrainiens ayant fui la guerre sont subventionnées généreusement, même au-delà du coût réel. En raison de la crise de l’énergie, les autorités flamandes ont mis des moyens supplémentaires à la disposition des pouvoirs locaux. On constate aussi une demande d’aide accrue de la part de résidents en maison de repos. Au niveau des investissements, il faudra sans doute emprunter moins que prévu, grâce à l’augmentation des rentrées fiscales dans les années à venir (suite à l’inflation).

Le règlement spécifiant les conditions des aides pour les télécommunications, l’énergie et l’eau est adapté. Cette adaptation avait déjà été réclamée précédemment par la fraction Pro Kraainem / Kraaienm-Unie. Celle-ci constate avec satisfaction que l’on propose l’élargissement du groupe de bénéficiaires et une aide plus élevée :

  • Catégorie 1 : revenu égal ou inférieur à 125% du revenu d’intégration sociale : aide de 500€ (précédemment 350€) ;
  • Catégorie 2 : revenu égal ou inférieur à 200% du revenu d’intégration sociale (précédemment 175%) : aide de 250€ (précédemment 175€).

Les adaptations sont acceptées à l’unanimité.

Questions orales :

  • Kraainem-Unie demande ce qu’il en est de la distribution de vivres “FEAD” (sur fonds européens) dont il avait été question il y a plusieurs mois. La présidente répond que la quantité et la variété des denrées sont encore insuffisantes (p.ex. trop peu de produits frais)
  • Etant donné la vague de démissions parmi le personnel CPAS, Kraainem-Unie s’inquiète de savoir si le CPAS est encore à même de remplir toutes ses missions. Comme le nom d’un membre du personnel a été malencontreusement prononcé, la directrice générale a rappelé qu’on n’a pas le droit d’évoquer des personnes en réunion publique. Du coup la réponse de la Présidente à la question a été tout à fait évasive.

Prochain Conseil CPAS : jeudi 26 janvier 2023 à 19h.

Recevoir notre newsletter