Compte-rendu du conseil communal du 21 décembre 2021

La réunion commence par l’annonce par le président Luc Timmermans (Pro Kraainem) du décès d’Eugène Depauw, ancien fonctionnaire et conseiller communal, un homme dont le dynamisme et la générosité étaient connus de beaucoup et qui se consacrait au secteur socio-culturel de Kraainem. Par respect, une minute de silence est observée.

Après l’approbation des notules, les centimes additionnels à l’IPP et au précompte immobilier sont votés à l’unanimité : il n’y aura pas de changement en 2022.

Ensuite, les couteaux sont sur la table, car le gros morceau de la réunion consiste à approuver ou non les ajustements du plan pluriannuel 2022-2025, et en particulier du budget 2022.

Ce qui est passionnant cette année, c’est que les membres de l’équipe de direction ont donné un avis défavorable sur certaines propositions de la majorité, et donc sur le second ajustement 2021 du plan pluriannuel en 2021. Les services n’ont pas encore eu le temps d’analyser et d’étayer ces propositions. Cependant, il ne s’agit pas d’un feu rouge, mais plutôt d’un feu orange, et cela n’empêche en aucun cas le plan pluriannuel d’être voté.

La majorité estime que la situation réelle des finances (c’est-à-dire les recettes et les dépenses effectives) n’est pas reflétée fidèlement dans le budget (dont la forme est imposée par le Décret des Pouvoir Locaux). En effet, le budget tient compte d’un certain nombre de marges de sécurité. Les chiffres réels seront en tous les cas meilleurs que les budgets (comme cela a déjà été démontré les années précédentes).

Un exemple est la rénovation des trottoirs, qui profite de synergies potentielles avec la pose du réseau de fibre optique dans la commune, puisque les trottoirs seront de toute façon ouverts. Le coût total de cette opération est estimé à 1,5 million d’euros. Le coût d’une telle opération en gestion propre serait beaucoup plus élevé, sans parler de la planification de ces travaux, qui prendrait bien sûr beaucoup plus de temps. Il s’agit donc d’une solution win-win pour la commune – dont nous voulons profiter – et d’une économie énorme à long terme.

Le bourgmestre Waucquez de Kraainem-Unie réfute tous les arguments de l’opposition de manière très professionnelle et rappelle que lorsque DéFi a repris les finances de la commune en 2000, celle-ci est passée d’un excédent de 9 millions d’euros à une dette de 30 millions d’euros (au taux d’intérêt élevé applicable à l’époque) en l’espace d’une législature, et qu’un niveau minimum (très bas) d’investissement, comme sous la législature précédente, n’est pas nécessairement une politique du bon père de famille.

Le plan pluriannuel modifié est finalement adopté par la majorité contre l’opposition (l’opposition n’a jamais voté « pour » depuis 2019).

S’ensuivent un certain nombre de points administratifs, tels que l’adoption des rapports de la commission matières administratives et le remplacement du représentant de la commune à Haviland, qui sera désormais Luc Timmermans (Pro Kraainem). Pierre Simon (DéFi) devient remplaçant.

L’administration rend compte du déploiement des services pour le centre de vaccination de Zaventem. Il est unanimement salué. Cependant, le bourgmestre insiste pour travailler autant que possible avec des forces extérieures afin que les membres du personnel puissent poursuivre leur travail dans la commune.

Un nouveau règlement de subsides pour la commune a été élaboré cette année. Cela a pris beaucoup de temps, car l’octroi de subventions est un sujet sensible pour certains mandataires qui y voient encore un moyen de « rendre service ». Après de nombreux reports et réunions (majorité et opposition au sein de la commission des matières administratives), un nouveau texte est sur la table, avec lequel tout le monde était d’accord à l’issue de la dernière commission. Il offre plus de transparence et de responsabilité, même si l’opposition – par l’intermédiaire de ses échevins – a fait en sorte que les subventions à la coopération au développement soient traitées dans un règlement distinct – qui est loin d’être prêt.

Curieusement, DéFi/MR souhaite retirer à nouveau le nouveau règlement et y apporter « un certain nombre d’améliorations ». Le conseiller Edwards et Vinciane De Meutter-Cardinael (KU) – tous deux membres de la commission – n’ont pas reçu de réponses aux questions concernant les améliorations. Ils pensent que tout cela a assez duré. Tous les groupes s’étant récemment mis d’accord sur le texte, un vote est maintenant nécessaire. Et c’est ainsi que le nouveau règlement est effectivement voté (majorité contre opposition)

Vient ensuite toute une série de subsides, qui sont tous approuvés :

  • Scouts Saint-Dominique (1.107 euros)
  • Scouts Saint-André (1.107 euros)
  • Cultuurraad (11.007 euros – à répartir entre les associations affiliées)
  • Conseil culturel francophone (12.852 euros à répartir entre les associations affiliées)
  • Sportraad (4.282 euros à répartir entre les associations affiliées)
  • Conseil des sports (4.896 euros à répartir entre les associations affiliées)
  • Sportkra (168 euros)

Les subventions aux organisations et aux individus dans le domaine de la coopération au développement sont votées moins facilement. Ici, un montant total de 23.000 euros est prévu, mais pour plus de 15.000 euros, les documents sont incomplets. Cela n’est pas acceptable. Il s’agit, entre autres, d’une organisation à Woluwe-Saint-Lambert au sein de laquelle l’échevine Caprasse est administratrice. L’absence de documentation serait due au fait que les services ne l’ont pas encore traduite en français. On se demande pourquoi le demandeur des subsides ne fait pas lui-même la traduction. Les subventions ont été votées avec l’avertissement que l’année prochaine il y aurait de nouvelles réglementations pour ces subventions aussi, et que des documents sérieux devraient être sur la table d’ici là.

Luc Timmermans (Pro Kraainem), représentant chez Riopact (gestion des eaux usées) fait un rapport. Il montre que Kraainem ne se débrouille pas mal avec les investissements pour répondre aux nouvelles normes environnementales (séparation des déchets et des eaux de surface).

Il y a ensuite deux motions sur les travaux sur le Ring, une de Kraainem-Unie (Vinciane De Meutter-Cardinael) et une de Pierre Simon (DéFi). Tous deux s’opposent aux trois des quatre alternatives du projet de l’AWV (Agence pour les routes et la circulation) de modifier le carrefour des Quatre Bras, qui auraient pour conséquence de réduire la circulation automobile sur l’avenue de Tervuren de quatre à deux voies.

La motion de Vinciane De Meutter-Cardinael demande une étude de mobilité des différents scénarios et veut également éviter que le quartier Béchet soit isolé du reste de la commune. La motion de Pierre Simon concerne principalement l’avenue d’Huart (où il habite) et ne se préoccupe pas des conséquences en termes de mobilité pour le quartier Béchet. Pierre Simon tente tout pour faire une motion commune (demande d’ajournement de la séance, amendement) mais sans aucune valeur ajoutée (amendement pour parler d’ « avis » au lieu de « motion » ce qui, comme le confirme le directeur général, ne fait aucune différence ; focalisation sur l’avenue d’Huart alors que cela est déjà implicite dans la motion de Vinciane De Meutter-Cardinael). La majorité préfère donc sa propre motion (plus solide juridiquement et plus claire concernant le quartier Béchet) et elle est votée. La motion de l’opposition est rejetée.

Ensuite, il y a les questions orales et écrites. Elles traitent de sujets variés, tels que les plaintes concernant la rénovation des trottoirs, les problèmes d’égouts à l’avenue d’Oppem, la participation des habitants de la rue des Tulipes à l’aménagement futur de la rue (à propos de laquelle l’échevin Forton confirme qu’une réunion d’équipe avec les habitants aura lieu le lendemain matin, 22 décembre 2021).

Un nouvel organigramme clair des services communaux – qui indique également les postes vacants – n’est malheureusement toujours pas disponible pour les conseillers.

Le Président termine en s’excusant pour les problèmes techniques rencontrés au cours de la réunion, souhaite à tous un joyeux Noël et clôt la réunion.

Prochaine réunion du conseil le 25 janvier 2022.

Recevoir notre newsletter